ACTUALITES OUI à l’agriculture connectée

Oui à l'agriculture connectéeOui à l'agriculture connectée

L’entreprise agricole telle que nous la connaissons aujourd’hui utilise d’ores et déjà des objets connectés dans le processus de production, et ce pour produire plus et mieux. Nous sommes seulement aux prémices d’une robotisation de l’agriculture. Nous sommes aujourd’hui entourés d’objets connectés. Les agriculteurs possèdent eux aussi leurs smartphones, leurs tablettes, etc… qu’ils utilisent pour faciliter leur travail.

Il existe aujourd’hui plus d’une centaine d’applications mobiles destinées au monde agricole. A titre d’exemple, la nouvelle application Desherb-Top, outil conçu par la chambre d’agriculture du Gard, la MSA, Dow AgroSciences et Lechler (fabricant de buses), en collaboration avec la société ITDA, spécialisée dans la création d’applications pour smartphone et tablette. Cette application facilite le désherbage localisé tant au niveau technique qu’économique. Elle prend en compte les spécificités de chaque utilisateur: largeur de plantations, largeur de traitement, volume/ha, etc., elle est utilisable hors-connexion, ce qui apporte davantage de praticité sur le terrain et ses données seront synchronisables d’ici un an sur le logiciel Mes Parcelles », outil de gestion parcellaire proposé par les Chambres d’agriculture.

Le monde agricole a également adopté le drone. Outil devenu utile pour détecter les besoins en eau, ou les zones colonisées par les mauvaises herbes, pour estimer des dégâts aux cultures … les drones facilitent le travail des champs. Ses nombreux capteurs infrarouges, son appareil photo et sa caméra embarquée lui permettent d’observer et d’analyser les parcelles vues du ciel. Le viticulteur peut alors programmer sa vendange, le céréalier traite où il faut et à la dose nécessaire. Le monde de la viticulture est aussi connecté grâce à l’invention de VineRobot. Prototype qui sera finalisé en 2016, il récolte les données concernant le sol, ou encore l’état de la vigne, … il est aussi capable de prédire le degré de maturité du raisin. Encore une innovation qui facilitera le travail de l’agriculteur sans pour autant remplacer l’homme.

Consultez les articles complets :

« La viticulture est en voie de robotisation »

« Le drone, un outil agricole »

« Agriculture : les robots se mettent au vert »

« L’application Desherb-top pour vous servir! »

FacebookTwitter