ACTUALITES Tech & bio – Aborder l’agriculture dans toutes ses dimensions

Tech & bio : les 30 et 31 mai 2018 au lycée Nature à La Roche-sur-Yon

Les chambres d’agriculture organisent, depuis dix ans, Tech & bio. En 2018, le rendez vous se tiendra à La Roche-sur-Yon (85), les 30 et 31 mai. L’occasion pour les agriculteurs d’aller à la rencontre des techniques de production bio et alternatives.

L’agriculture biologique connaît une progression régulière depuis de nombreuses années. Les chambres d’agriculture l’ont bien identifié, initiant il y a près de dix ans, dans la Drôme, le rendez-vous Tech & bio. L’objectif est simple : réunir en un lieu les acteurs de la filière bio afin de mettre en place des conférences, démonstrations et autres ateliers à destination de tous les agriculteurs.
«Ce rendez-vous n’est pas destiné qu’aux agriculteurs installés ou en voie d’installation ou de conversion en agriculture biologique. Toutes les techniques qui y sont présentées sont autant de méthodes qui peuvent aussi répondre aux problématiques des agriculteurs dit conventionnels», expose Joël Limouzin, président de la direction Entreprise de la chambre d’agriculture Pays de la Loire.
« Nous sommes concernés par les mêmes enjeux: réduire les antibiotiques pour nos animaux, adapter l’utilisation de nos intrants, comprendre la spécificité de mes sols, etc.», complète Christian Francheteau, élu référent du pôle Bio de la chambre d’agriculture. C’est donc dans cette logique d’apport de solutions à la portée de tous que le rendez-vous Tech & bio 2018 (le salon se tient tous les deux ans dans la Drôme) se tiendra, les 30 et 31 mai, en Vendée, à La Roche-sur-Yon (85). « Avec le lycée Nature, nous bénéficions d’une ferme grandeur réelle, 100 % bio », note Vincent Houben, responsable du pôle Bio de la chambre d’agriculture Pays de la Loire.

Une ferme 100% bio

En effet, en 1995, la ferme pédagogique de l’établissement public a entamé une conversion à l’agriculture biologique (lire encadré). Depuis 2010, les productions animales (ovins, volailles et porcs) et végétales (cultures et maraîchages) sont en bio. « Notre établissement propose un enseignement tous profils mais avec la ferme pédagogique, nous allons plus loin en abordant l’agriculture dans toutes ses dimensions», commente Daniel Greiner, proviseur du lycée Nature.

Au-delà de l’aspect production, les organisateurs ont choisi, cette année, d’axer ce rendez-vous des Pays de la Loire sur la diversification des cultures et de l’élevage, la commercialisation et produits du terroir. La volonté est d’explorer, pendant ses deux journées, la filière dans son intégralité : de la production à la commercialisation.
Pour les organisateurs, même « si la région des Pays de la Loire bénéficie d’une dynamique enviable (11500 ha en 2015 et près de 28000 ha en 2016 et encore 19500 ha en 2017), cette dernière est loin d’être acquise dans la durée. Il faut néanmoins pouvoir l’entretenir dans un contexte économique instable, sous la pression des états généraux de l’alimentation et d’une rupture annoncée dans le dispositif d’accompagnement financier (aide au maintien et probablement à la conversion faute de crédits Feader.) ».

Un programme interactif

À travers des ateliers dynamiques, conférences et tables rondes, des démonstrations et partages d’expériences, quatre thèmes seront particulièrement développés :

  • le pont entre l’impact des plantes à tanins et la santé animale, notamment chez les petits ruminants ;
  • comment répondre à la demande croissante de produits bio français, en production de céréales de qualité boulangère, biscuitière ou brassicole tout en alliant agronomie et productivité est au centre des préoccupations, pour se passer des produits phytosanitaires et des engrais chimiques ;
  • comment relever le défi du 100 % AB dans l’alimentation en élevage de volailles, de moutons ou de porcs ;
  • et enfin, le bien-être animal et les signes extérieurs de « bonne santé » qui font partie prenante de la bio.

Le volet recherche et innovation sera aussi bien représenté. « Au lycée Nature, nous avons développé un programme de recherche et, dans la ferme, nous avons beaucoup de travail en expérimentation. », confie le proviseur.
C’est également le cas de groupes d’agriculteurs qui participeront au Challenge groupe de Tech & bio. Chacun viendra exposer sa technique, sa façon de travailler. « Nous sommes dans une volonté de faire ensemble pour répondre à nos problématiques communes », insiste Christian Francheteau. Les 30 et
31 mai prochains, toutes les agricultures ont rendez-vous à Tech & bio, à La Roche-sur-Yon.

 

Tech & bio : le programme

Sur le site du lycée Nature seront proposés douze ateliers techniques, dix-sept conférences et tables rondes, des dizaines de démonstrations et de temps forts sur les ateliers :

  • Cultures, fourrages, légumes et alimentation animale
  • Machinisme
  • Structuration des filières
  • Conduite technique et sanitaire des élevages
  • Eau et biodiversité
  • Formations et installations
  • Démarches de conversion en agriculture biologique
  • Diversification et commercialisation des produits

Un village exposants avec plus de 100 stands ;

Un itinéraire composé d’ateliers sur les résultats de recherche et essais en cultures et en élevages ;

Un espace dédié aux coopératives, opérateurs économiques et partenaires ;

Des espaces de restauration valorisant les produits locaux ;

Une zone de démonstrations et d’essais dédiée au machinisme ;

Un challenge groupe récompensant la meilleure initiative de groupe pour un bénéfice reproductible dans les exploitations.

Plus de détails sur www.pays-de-la-loire.chambres-agriculture.fr

 

FacebookTwitter