ACTUALITES Pilot’Elevage – Outil d’aide à la décision pour le troupeau

Pilot’Elevage est devenu le prolongement du bureau de l’éleveur, en complément des rendez-vous mensuels avec son conseiller Seenovia.

Xavier AubinaisPilot’Elevage est devenu le prolongement du bureau de l’éleveur, en complément des rendez-vous mensuels avec son conseiller Seenovia.

 

 

 Xavier Aubinais, éleveur laitier à Vue, utilise le logiciel de conduite du troupeau Pilot’Elevage sur smartphone . Pilot’Elevage intègre les fonctionnalités d’identification, reproduction, santé et performances lait.

Ne cherchez pas de plannings circulaires de fécondité affichés dans l’exploitation laitière de Xavier Aubinais, il n’y en a pas. Ce jeune éleveur, installé depuis 2008 avec un volume de 600 000L de lait, gère son troupeau en dématérialisé.

Pilot’Elevage en Pays de La Loire

  • Potentiel de 8000 éleveurs laitiers en Pays de la Loire
  • 1400 éleveurs inscrits en Loire-Atlantique,Maine-et-Loire et Mayenne
  • Outil accessible fin avril en Vendée et Sarthe
  • Destiné aux éleveurs en lait et viande

« Pilot’Elevage permet d’avoir accès à toutes les données de son élevage à partir de son smartphone. Tous les jours, je vais sur l’interface pour voir les alertes. J’ai accès aux niveaux de production, dates de tarissement, vêlages, attentes lait, tout ce qui est lié au troupeau », précise-t-il.

A chaque passage en stabulation, l’éleveur se tient prêt à enregistrer un événement, comme par exemple une déclaration de bovin via l’onglet IPG. « Récemment, l’onglet Synel a été remplacé par l’onglet IPG. Il suffit en cliquant dessus de faire sa déclaration ».

Depuis cette année, les fonctionnalités de l’application SYNel sont intégrées à l’outil Pilot’Elevage. A ce titre, des réunions d’informations sont proposées conjointement entre la chambre d’agriculture des Pays de La Loire et les entreprises de conseil en élevage du groupe Seenovia*.

PROXIMITE AVEC SON SMARTPHONE

Le smartphone reste le support privilégié en stabulation. En complément, l’ordinateur donne accès aux bilans et analyses détaillées des résultats, « pour une vision globale du troupeau ».

A l’instar de Xavier Aubinais, de nombreux éleveurs font le choix d’enregistrer en direct les événements, dès l’observation. « Une assurance contre les erreurs de saisie », commente Nicolas Rayer, conseiller Seenovia . « L’éleveur est en mesure de saisir les informations de reproduction ou tout événement sanitaire directement. On évite ainsi les oublis », poursuit-il.

Ayant choisi la formule des rendez-vous mensuels avec son conseiller Seenovia, Xavier Aubinais est accompagné par Pilot’Elevage au quotidien en simplifiant ses actions. « J’utilise l’ordinateur pour accéder au cahier sanitaire uniquement, sinon tout est géré depuis le smartphone. Quand on a déjà pris l’habitude de manipuler un smartphone, il n’y a rien de compliqué. L’interface est pour moi intuitive et facile d’accès de n’importe où », témoigne l’éleveur.

Suivi par un groupe de techniciens et d’éleveurs au niveau régional, l’outil est susceptible d’évoluer, en fonction des attentes des éleveurs.

De nombreux éleveurs font le choix d’enregistrer en direct les événements, dès l’observation.

DES ECONOMIES POUR L’ELEVEUR

« Pour l’éleveur, l’intérêt est double », analyse Nicolas Rayer. « En instantané, l’économie réside dans l’optimisation des enregistrements et la cohérence des pratiques compte-tenu de l’accès à historique de l’animal ». Une économie immédiate validée par l’éleveur. « Je vérifie qu’un retour de chaleur correspond bien par rapport à la date d’insémination artificielle (IA). Par exemple, si après une IA, on n’est pas entre 18 et 23 jours, je préfère la faire fouiller plutôt que de remettre des paillettes. Sur un tarissement, je regarde l’historique des cellules. En conséquence, je fais un traitement ou je mets uniquement un bouchon », explique Xavier Aubinais.

Sur le long terme, les saisies permettent d’accéder à des analyses détaillées. « Pilot’Elevage est dans ce sens un outil d’aide à la décision. Il est en mesure de faire les bilans pour une vision plus claire de l’élevage », commente Nicolas Rayer.

MARINE SUTEAU

*Seenovia résulte de la fusion en cours d’Elevage Conseil Loire Anjou, Atlantic Conseil Elevage et Clasel.

 

FacebookTwitter

LE PODIUM