ACTUALITES Conférence Tech’Elevage : Les étapes clés de la reproduction 

Apis diffusion proposera une conférence lors du salon Tech'Elevage.

Apis diffusion proposera une conférence lors du salon Tech'Elevage.

Aussi bien en élevage allaitant que laitier plusieurs étapes composent la reproduction. Aucune d’entre elles ne doit être négligée.

  • L’élevage des génisses
    • De 0 à 6 mois : la croissance doit être soutenue pour ne pas impacter le développement des ovaires.
    • De 6 mois à l’IA : la croissance est modérée, sans oublier la minéralisation avec l’impact du phosphore et du magnésium sur l’appareil génital.

Autour de l’IA pas d’excès, pas de déficit pour obtenir une bonne activité ovarienne.

Les accouplements : « une femelle avec un vêlage difficile entraine une baisse de la fertilité de 45% » Plusieurs critères sont à prendre en compte lors des accouplements après la définition des objectifs par l’éleveur :

  • Gérer la consanguinité et les gènes particuliers (ex : caractère culard)
  • Utiliser les index facilités de naissance et aptitude au vêlage

Les inséminateurs d’Apis Diffusion utilisent le logiciel « OPTIGEN » pour optimiser les accouplements.

Un des critères de réussite à la reproduction est l’expression des chaleurs.

L’alimentation influence l’expression des chaleurs dans 60% des cas. La ration doit être équilibrée et quantifiée avec des fourrages de très bonne qualité (conservation). Le rôle de la minéralisation sur l’activité ovarienne est très important (phosphore et vitamines E). Les bâtiments doivent être lumineux, bien aérés, les sols non glissant avec une litière de qualité et une concentration d’animaux adaptée à la surface du bâtiment. Surtout pas de stress et anticiper la reproduction 3 semaines avant.

« Une femelle qui exprime bien améliore sa reproduction de 10% »

Des outils d’aide à la détection existent. Ils ne remplacent pas l’œil de l’éleveur mais sont d’une aide précieuse, ils permettent d’améliorer les taux de détection de 20%. Ces outils permettent de confirmer que l’intensité et la durée des chaleurs ont une incidence sur le taux de réussite de l’IA. On peut constater également que 60% des animaux expriment leurs chaleurs entre 20h00 et 6h00 du matin et que 50% de ces chaleurs durent moins de 4h.

D’autres moyens existent comme la synchronisation des chaleurs qui permet de synchroniser la reproduction pour l’organiser plutôt que de la subir.

Les constats de gestation sont la suite logique de la mise à la reproduction et permettent de détecter les non gestantes rapidement pour les remettre à la reproduction.

Apis Diffusion propose plusieurs moyens à des stades différents :

– L’échographie à partir de 30 jours

– Le palper rectal à partir de 45 jours

A l’approche du vêlage, le tarissement est une étape importante « bien tarir pour mieux reproduire »

Tout stress pendant cette période impacte la prochaine croissance folliculaire. Veillez à la note d’état corporelle de 3 à 3,5 selon la race.

La préparation au vêlage

Elle permet à l’animal de refaire ses réserves en vitamines et oligo éléments, d’avoir un colostrum de qualité, de favoriser le tonus musculaire pour faciliter le vêlage et l’expulsion et développer le système immunitaire par l’échange mère-veau.

A noter que les incidences des conditions de vêlage sur la reproduction sont très importantes. Plus 10% de non délivrance lors d’un vêlage avec une intervention difficile et plus 12% de métrites.

Tout le ruminant est dans la panse. Après le vêlage débute la lactation ou le début de l’allaitement. L’énergie de la ration est la clé de voute de la cyclicité, pas de perte de poids dans les 60 premiers jours pour mettre l’animal à la reproduction dans de très bonnes conditions.

Apis diffusion présentera les dernières connaissances des données chiffrées et les outils les plus modernes utilisés (Heat Box, Moocall, synchronisation, échographie…) lors d’une conférence à Tech’Elevage, mercredi 22 novembre 2017, à 15h45.

 

FacebookTwitter